Devenir expert amiable ou privé en matière de construction, en 10 jours, sur la base de mon guide pratique

Le programme de formation à l’expertise amiable, de type AFC, ou action de formation continue, conduit les professionnels motivés à devenir experts amiables ou privés dans la matière de la construction du bâtiment et de l’immobilier. Cette formation peut leur permettre d’exercer en complément de leur activité courante un certain nombre de missions relevant du conseil technique ou de l’expertise, mais peut également, pour ceux qui s’y investiront de façon importante, devenir une activité principale pouvant également les conduire, avec des formations et engagements complémentaires, à l’expertise judiciaire.
Dans tous les cas, le professionnel trouvera dans cette formation très détaillée un ensemble de savoirs et de compétences qui l’aideront dans la conduite courante de son activité. Le nombre de participants doit être compris entre huit et douze.

 

 

Les prérequis pour les participants sont :

 

  • Une bonne connaissance d’au moins une activité dans le bâtiment ou dans l’immobilier (artisan ou entrepreneur, conducteur de travaux ou chargé d’affaire, négociateur immobilier ou chargé de copropriété, architecte ou collaborateur d’architecte, bureau d’étude technique) ;
  • Une bonne expérience de la conduite de travaux dans une ou plusieurs spécialités, vraisemblablement jamais inférieure à une vingtaine d’années ;
  • Des capacités d’écoute et d’analyse d’informations pouvant avoir un caractère juridique ;
  • Une capacité à l’écriture, une bonne orthographe et une bonne capacité de lecture ;
  • Une maîtrise courante des outils informatiques (suite logiciels Microsoft ou similaire) ;
  • Une bonne capacité de présentation et d’échange avec la clientèle.

 

 

Le contenu de la formation

Le programme de formation s’organise autour de 10 journées, chacune étant dévolue à l’un des volets du programme de formation visant à détailler de façon la plus exhaustive possible l’ensemble des connaissances et savoirs dont l’artisan aura besoin pour exercer des missions de conseil.

Ces journées de formation, organisées sur une durée de sept heures, sont organisées en immersion dans des locaux réservés à cet effet, le repas de midi étant pris en commun afin de poursuivre les échanges entre participants.

L’idéal est un rythme d’un jour par semaine consacré à cette formation ; c’est celui que nous avons choisi pour ce stage. Dans certains cas, les journées peuvent être organisées autour de modules de deux à trois jours regroupés, pour des raisons essentielles d’organisation de la formation.

La répartition des travaux lors de ces journées est réalisée de la façon qui suit :

 

  • La première journée : les métiers de l’expert, son environnement. Lors de cette journée, nous détaillons de façon approfondie la fonction de l’expert amiable ou privé, l’éthique, la déontologie, les règles d’objectivité et d’indépendance, ainsi que l’ensemble des missions que l’expert amiable ou privé peut accomplir. Il s’agit de la découverte d’un métier encore peu et insuffisamment connu pour l’ensemble des participants ;
  • La deuxième journée détaille la commercialisation de ces activités au travers d’une analyse détaillée des différents prospects et prescripteurs, et des actions commerciales qu’il apparaît utile de mettre en œuvre afin de faire connaître cette nouvelle activité à une clientèle qui n’en connaît pas vraiment l’existence et les intérêts ;
  • La troisième journée détaille de façon très précise la conduite propre des opérations d’expertise, allant de la prise de contact d’un nouveau prospect jusqu’à l’archivage et la finition de la mission ;
  • La quatrième journée traite de la connaissance de l’ensemble des documents qui seront utiles à l’expert amiable ou privé pour la conduite de ses missions. Ce paragraphe détaille l’ensemble des documents inhérents à l’acte de construire ou à la possession immobilière, des actes authentiques notariés jusqu’à l’ensemble des documents de chantier et d’entretien ;
  • La cinquième journée traite de la connaissance de l’environnement et des pathologies liées au bâtiment. La journée s’établit en rappel des règles juridico-administratives qui régissent le monde de la construction et de l’immobilier, et détaille les différents ouvrages qui peuvent être concernés par l’acte de construire. Enfin, une analyse des pathologies courantes du bâtiment, celles que l’expert amiable ou privé peut rencontrer, est également détaillée avec beaucoup d’échanges avec la salle ;
  • La sixième journée présente les autres expertises auxquelles l’expert amiable ou privé peut être confronté. Dans ce paragraphe, une connaissance détaillée des expertises d’assurance est transmise, ainsi qu’un détail approfondi de l’expertise judiciaire, de ses enjeux et des moyens d’y accéder.
  • La septième journée traite de l’organisation opérationnelle du cabinet de l’expert à travers ses moyens techniques, ses besoins, ses engagements et sa réglementation juridico-administrative ;
  • La huitième journée détaille de façon très approfondie la responsabilité des constructeurs et les contrats d’assurance liés à l’acte de construire, avec un focus très particulier sur les assurances décennales ;
  • La neuvième journée traite des modes alternatifs de règlement du litige, et détaille les actions de conciliation, d’arbitrage et même de médiation, que l’expert amiable ou privé pourrait être appelé à conduire, pour autant qu’il en ait complété sa formation ;
  • La dixième journée présente de façon superficielle l’expertise en évaluation immobilière, volet quelques fois associé à l’expertise amiable ou privée en matière de formation. Cette dixième journée est également un rappel sous forme de révision des points importants du programme.

D’une manière générale et durant toute la formation, le formateur présente de multiples exemples réels, issus de ses propres dossiers conduits dans son cabinet (un peu plus de mille trois cent missions diverses conduites à la date de rédaction de la présente note), avec des projections d’exemples et des relations de faits et d’expertises montrant enjeux et difficultés liés à l’expertise. Ces exemples réels sont aussi choisis en fonction des thèmes traités au travers, là également, des enjeux et difficultés.

A l’issue de ces dix journées, un certificat de formation sera établi par l’organisme de formation, précisant les contenus de la formation et les capacités acquises à l’exercice de cette activité, encore non réglementée, qu’est l’expertise amiable ou privée en matière de construction et/ou d’immobilier.

Une attestation de participation à une expertise judiciaire en position de stagiaire sera également remise à chaque participant.

 


 

Prochaine formation, printemps 2021

 

Durée : 10 semaines

 

Pour réserver votre place à la prochaine session :

 

contact@avantaval.com
Tél : 04.42.01.63.05 (8h30 à 17h30)

 


 

Le support de la formation

 

Le guide pratique de l’expertise amiable, publié chez LEXTENSO GUALINO sera remis à chaque participant.

Fort de ses 11 années d’expérience (+ de 1 000 missions), l’auteur a développé une véritable méthode permettant au professionnel de la construction et de l’immobilier de conduire des missions amiables.
Cet ouvrage est un GUIDE PRATIQUE de l’expertise amiable – ou privée – en matière de construction, de bâtiment et de litiges immobiliers. Chaque phase de la mission est détaillée, et s’enchaîne avec celle qui suit.

L’auteur pour compléter ses développements met à la disposition du lecteur des documents pratiques, modèles de lettre, de constat, de devis… tirés de son activité d’expert.

Un Guide pratique pour conduire efficacement des missions amiables, du simple constat à l’expertise contradictoire.

Une méthode qui permet de mieux connaître et exercer son activité d’expert.

 

 

Dates pour la session en cours

 

Jeudi 8 octobre 2020 Jeudi 26 novembre 2020
Mercredi 14 octobre 2020 Jeudi 3 décembre 2020
Vendredi 6 novembre 2020 Jeudi 10 décembre 2020
Vendredi 13 novembre 2020 Jeudi 17 décembre 2020
Jeudi 19 novembre 2020 En janvier (journée de synthèse)
Formation en salle

Accueil à 8h30, cours de 9h à 17h avec une interruption d’une heure pour le déjeuner pris sur place. Ces dates peuvent être modifiées avec l’accord des participants en cours de formation.

 

 

La participation à des missions réelles

Durant la période de formation, chaque stagiaire se verra proposer de participer à une expertise privée avec l’un des experts A&A, ou à une expertise judiciaire avec Christian GENTILETTI. Les dates de ces participations sont établies en cours de formation, au fur et à mesure des possibilités.

 

 

Le lieu de la formation

 

Dans une salle privée dans la campagne aubagnaise, à proximité des accès autoroutiers, réservée à cet usage, avec un parking privé fermé. Les repas sont pris en commun sur le même site, établis par un traiteur et pris à l’extérieur si le temps le permet.

 

 

Le coût de la formation

Pour 2020, le coût pour ces 10 journées est proposé à 2500€ HT et 3000€ TTC. Les repas de midi, pris en commun de 12h30 à 13h30 sur le site de la formation, la participation à une mission réelle avec le formateur et l’accompagnement sont inclus dans ce montant.

Ce coût est établi pour un nombre de stagiaire variant de 8 à 12.

Le montant est facturé en 3 fois, un tiers à l’inscription, un tiers au début de la formation et le dernier tiers en fin programme (soit 3 chèques ou virement de 1000€).

 

Pour l’année 2020, le taux moyen de satisfaction est de 96 % et le taux d’abandon de 0.