Paru dans : la Revue EXPERTS, n°125 avril 2016

Dans son ouvrage New Age, Les quatre accords toltèques, Miguel Angel Ruiz propose un code de conduite
censé permettre de se libérer du conditionnement collectif et transformer rapidement en une expérience de liberté,
la vie de la personne qui l’applique. Il propose ainsi quatre grands principes (cinq, dans une édition remaniée),
parmi lesquels : ne pas faire de suppositions, ou être sceptique tout en apprenant à écouter. Christian Gentiletti
s’est inspiré du travail de cet auteur mexicain pour mener une réflexion sur le comportement de l’expert lors de la
conduite de ses missions et quant au serment qu’il prend lors de sa prise de fonction. À partir du texte de Miguel
Angel Ruiz, Christian Gentiletti souligne, dans cet article, que l’expert ne doit s’exprimer qu’avec humilité et sans
parti pris, sans critiquer la position de l’une ou de l’autre partie, ou qu’il doit, face à ses doutes, écouter avec soin et
bienveillance les parties.

Introduction
La lecture de l’ouvrage de Miguel Angel Ruiz, Les quatre accords toltèques, m’a inspiré quelques réflexions sur la position que doit prendre l’expert dans la conduite de ses missions et sur le serment qu’il a pris lors de sa prise de fonction.
L’auteur, un mexicain, dont l’ouvrage est un best-seller de la littérature New Age, a recherché des réponses aux questions de l’existence dans la tradition toltèque et propose d’être et d’agir selon quatre règles qu’il formule de la façon suivante :

Auteur : Christian GENTILETTI

Téléchargez l’article intégral (PDF, 849ko)

Source : http://www.revue-experts.com/

No Comment

Comments are closed.

Show Buttons
Hide Buttons